Dunod

Chimie-organique.net - Le site du cours de Chimie organique de Paul Arnaud

Chimie organique – Tout le cours en fiches

chimie-organique.net – Le portail Dunod de la chimie organique > Les livres > Chimie organique – Tout le cours en fiches > Chimie organique – Tout le cours en fiches : un concept pédagogique innovant !

Chimie organique – Tout le cours en fiches : un concept pédagogique innovant !

Coordonné par Jacques Maddaluno, Chimie organique : tout le cours en fiches, 2e éd., 2016, est issu du travail de 8 contributeurs, riches d’expériences pédagogiques très différentes. En 210 fiches, cet ouvrage fait la synthèse des nombreux domaines abordés en chimie organique dans les premières années d’études supérieures : structure des molécules, réaction chimique, fonctions et leur réactivité, biomolécules, chimie fine, chimie industrielle... Des QCM, des exercices corrigés et des focus ponctuent chaque chapitre et de nombreux « bonus web » sont disponibles sur le site chimie-organique.net. Un livre pour favoriser le succès des étudiants aux épreuves de chimie organique et développer les vocations !

Ce cours de chimie organique est structuré en fiches de deux pages, très illustrées. Des QCM et exercices encouragent le lecteur à s’évaluer et à s’entraîner. Des focus historiques, expérimentaux, industriels viennent compléter et illustrer les notions du cours. Quel est l’apport de cette démarche pédagogique originale dans l’enseignement des fondamentaux de la chimie organique ?

Notre objectif était de proposer un cours de chimie organique de premier cycle universitaire à la fois complet et facile à mémoriser. Retrouver un chapitre, les propriétés d’une fonction ou d’une réaction est beaucoup plus rapide dans une approche en fiches thématiques de deux pages. Le niveau est progressif et si certaines fiches sont très simples, d’autres sont plus complexes. L’ouvrage doit permettre de disposer de bases solides pour commencer un Master. Aucune connaissance préalable en chimie organique n’est nécessaire puisque nous commençons par les fondamentaux pour atteindre un niveau L3+ dans certains thèmes.
Les premiers chapitres – qui relèvent pour certains de la chimie physique – sont fondamentaux car ils constituent les outils de base des raisonnements qui sous-tendent la chimie organique. Chaque chapitre fait ainsi référence à ces outils fondamentaux pour que l’étudiant puisse, si besoin, se rafraîchir la mémoire facilement. Complémentaires du cours, les QCM permettent au lecteur de se confronter à une série de questions directement liées au contenu du chapitre. Les exercices ont été choisis pour aider l’étudiant à se préparer dans l’esprit des examens et concours universitaires.
La nouveauté pédagogique de cet ouvrage tient à sa volonté de construire progressivement et avec l’étudiant un raisonnement de chimiste organicien : en effet, malgré les clichés tenaces, la chimie organique n’est pas une matière réservée à ceux qui en ont « l’intuition » ou qui apprennent « par cœur ». Les focus et les chapitres ouvrant sur des disciplines frontières de la chimie organique offrent de nouvelles perspectives aux étudiants français qui souffrent parfois d’un manque de culture scientifique générale. Ils permettent ainsi de montrer la place réelle qu’occupe la chimie organique dans le monde actuel et les enjeux qui se cachent derrière cette discipline fondamentale. La chimie organique est en effet une spectaculaire ouverture vers le monde concret !
L’édition 2016 de ce livre s’enrichit en particulier de focus sur les molécules de l’espace interstellaire, la découverte de la chiralité : de Pasteur à Le Bel et Vant’Hoff, ainsi que sur Chimie et COP21.

La chimie organique se retrouve dans de nombreux cursus universitaires. Quel est le public visé par votre livre ?

Effectivement, la chimie organique est enseignée dans de nombreux cursus. Nous nous adressons ici au lecteur étudiant en Licence (L1, L2, L3) et à celui de la PACES – UE1. Plus généralement, tous les étudiants souhaitant acquérir un solide bagage culturel en chimie, et donc les inscrits des filières de chimie mais aussi ceux des Sciences de la vie et de la Terre ou des cursus de physique, par exemple, trouveront intérêt à cet ouvrage. Ce livre fournit également de solides bases pour le CAPES de Sciences physiques.

La chimie organique est une science expérimentale. L’étudiant trouvera-t-il dans cet ouvrage une aide aux travaux pratiques ?

Le caractère fortement expérimental de la chimie organique ne doit effectivement jamais être perdu de vue. Bien sûr, si aucun livre ne pourra jamais remplacer un apprentissage des techniques expérimentales à la paillasse, cet ouvrage permet pourtant de faire rapidement le tour des connaissances essentielles à acquérir sur ce sujet. Un chapitre est consacré aux techniques expérimentales et plusieurs fiches couvrent les méthodes d’analyse et de caractérisation des molécules. Des bonus web disponibles sur le site compagnon chimie-organique.net permettront aux plus curieux d’aller plus loin.

Votre cours accorde une place importante aux différents domaines de la chimie organique (biomolécules, chimie organique industrielle…). Qu’apportera ce livre aux étudiants non chimistes ?

Ce livre essaie de montrer le décloisonnement des disciplines connexes à la chimie organique afin d’ouvrir l’esprit de l’étudiant sur les perspectives réelles et actuelles de la discipline. Ainsi, les chapitres traitant d’aspects généraux de la chimie organique (chimie organique industrielle, chimie pour le développement durable...) sont abordables par des étudiants de niveau Bac. En outre, les focus apportent un éclairage « moléculaire » sur certains aspects de la vie quotidienne : produits pour la santé animale ou végétale (prévention avec les vaccins, thérapie avec les médicaments, diagnostic avec l’imagerie médicale), produits cosmétiques (parfums), matériaux (dont ceux pour l’énergie), tissus intelligents…

Au-delà de l’enseignement de la chimie organique, les étudiants s’intéressent à ses débouchés. Quels sont, selon vous, les enjeux économiques et écologiques de la chimie organique aujourd’hui ?

Du point de vue économique, l’industrie chimique est un secteur industriel majeur en France, bien positionné en Europe et dans le monde. Avec ses 3 335 entreprises (dont 94% de TPE-PME) et 157 000 salariés pour un chiffre d’affaires de 75 milliards d’euros en 2015, la France est le 6e pays producteur dans le monde et le 2e en Europe après l’Allemagne. Le marché intérieur est constitué de clients puissants (aéronautique et espace, nucléaire, pharmacie, agroalimentaire, automobile). Les PME sont nombreuses et innovantes, de bonnes filières existent en matière de formation et de recherche. Le solde de la balance commerciale du secteur est positif (+ 7,3 milliards d’euros en 2015) du fait de son caractère fortement exportateur.
[Source des statistiques : site de l’Union des industries chimiques].
Du point de vue écologique, l’industrie chimique a été l’une des premières à prendre conscience de l’importance d’une gestion optimisée de la matière et de l’accès restreint aux ressources dont aucune n’est illimitée. En particulier, encouragée par la raréfaction prévue à plus ou moins long terme des ressources fossiles, la «  chimie verte » est devenue un axe prioritaire de la recherche et de l’industrie. Elle a pour but de concevoir des produits et des procédés chimiques permettant de réduire ou d’éliminer les substances dangereuses et privilégie l’utilisation de matières premières renouvelables. La chimie verte vise à un développement durable en veillant à l’équilibre économique, social et environnemental du milieu dans lequel elle s’insère. Ceci comprend l’utilisation des agro-ressources mais aussi l’optimisation des procédés (valorisation des déchets, économie d’atomes, d’énergie, de temps…) et prend en compte tout le cycle de vie du produit. Ainsi, l’industrie chimique est instigatrice de l’apparition d’une nouvelle économie circulaire, en développant l’utilisation de matières renouvelables et en créant les conditions d’un recyclage durable et rentable des produits en fin de vie.

Comment avez-vous articulé l’usage du livre avec les « bonus web » disponibles sur le site compagnon chimie-organique.net ?

Cet ouvrage a la chance de pouvoir s’appuyer sur le portail Dunod de la chimie organique, chimie-organique.net, dans lequel les concepts présentés dans chacune des fiches trouvent leur plein développement. Dans la partie du site dédiée à notre livre, nous proposons différents types de « bonus web » : quiz en ligne corrigés et commentés, compléments de cours pour approfondir les notions les plus complexes, exercices de synthèse de difficulté croissante, sites spécialisés... Les enseignants peuvent également animer leurs cours en exploitant les diaporamas sur les mécanismes réactionnels. Enfin, les outils informatiques modernes permettent d’illustrer d’une façon graphique et assez "instinctive" des notions abstraites, en particulier celles touchant aux orbitales atomiques et moléculaires, et dont les auteurs ont pu constater qu’elles constituent souvent un écueil auquel se heurte l’étudiant de premier cycle. En bref, la chimie organique reprend toutes ses couleurs sur le site compagnon du livre !

 
 
© Dunod Éditeur, juillet 2016

 

Mots-clés : formation chimie (3), métiers chimie organique (4)

Envoyer : | Imprimer : Imprimer | Partager :